Produits Sécur-Icare

Caméras

Selon la technologie utilisée pour la transmission du signal vidéo

  • Caméras analogiques :
    • le signal vidéo est transmis par fil coaxial, vers un enregistreur qui convertit le signal analogique en données numériques.
  • Caméras IP (réseau) :
    • le signal vidéo est capté par le même type de capteur que sur la caméra analogique, mais il est numérisé directement à la caméra, par un processeur intégré.  Les données numérisées sont ensuite transmises ver un enregistreur, par fil réseau (Cat 5 ou 6)

Caméras conventionnelles

Boîtier un peu carré, avec lentille détachable. Ce type de caméra offre beaucoup de flexibilité pour un choix de lentille ayant des caractéristiques spéciales : Gestion dynamique de l’éclairage (WDR-wide dynamic range), longue portée (lentille 50, 100 ou 200mm, pour voir très loin).

Caméras dômes

Ces caméras offrent plus de discrétion quant à leur champ de vision, la bulle qui recouvre la caméra empêche que l’angle de vue soit modifié par erreur, contrairement aux caméras conventionnelles et « bullet » qui changeront d’alignement si elles sont frappées.

­Caméras « Bullet »

Ces caméras intègrent la lentille, offrent généralement peu de flexibilité quant à cette dernière, et peuvent être déplacées si elles reçoivent un coup. Leur avantage est habituellement t le prix.

Caméras spécialisées

Certaines caméras ont une forme spéciale parce que le fabricant en a décidé ainsi, mais d’autres, sont destinées précisément pour être utilisées comme caméras cachées. Compte-tenu de leur taille et de leur forme, elles peuvent être intégrées à des éléments habituels de l’environnement à surveiller.

Caméras intérieures vs caméras extérieures

Toutes les caméras extérieures peuvent être utilisées à l’intérieur sans problème, par contre, lorsqu’une caméra est installée à l’extérieur, il faudra s’assurer qu’elle peut résister :

  • Aux basses températures;
    • beaucoup de caméras disponibles au Canada ne sont certifiées que pour une température de -10 degrés Celsius, elles réussiront généralement à passer l’hiver si elles sont un peu protégées des intempéries et installées dans les secteurs plus au sud, telle que la région métropolitaine de Montréal ou Toronto.
    • Il faut payer une bonne prime pour qu’une caméra soit certifiée à -50 degrés.
  • À l’humidité et parfois l’eau directement;
    • Les caméras de qualité portent une mention quant à leur résistance aux intempéries, elle s’exprime comme suit IP 65, IP 66, IP 67.  Plus le nombre est élevé, plus la caméra pourra résister à l’humidité et à la poussière.
  • Habituellement, les caméras extérieures doivent aussi être résistantes aux chocs, il faut alors choisir une caméra dôme avec boîtier anti-vandale.

Les caméras dômes offrent de très bonnes gammes de caméras pour l’extérieur. Les caméras conventionnelles devront être placées dans un boîtier protecteur, étanche, ventilé pour l’été et chauffant pour l’hiver.

Caractéristiques des caméras concernant l’éclairage

L’obscurité est l’ennemi des caméras; pour cette raison, les caméras avec éclairage infra-rouge intégré sont très populaires, par contre elles donnent souvent un résultat décevant parce que sous éclairage infra-rouge, l’image devient noire et blanc et le sujet visé est ébloui, rendant les détails plus difficiles à saisir.

Les images suivantes vous montrent, à gauche, une capture faite par une caméra avec éclairage infra-rouge, et à droite, par une caméra ayant une fonction « Jour/Nuit » (True Day/Night)

Voici des images captées par les mêmes caméras, dans un environnement éclairé

Trop d’éclairage mal dirigé est aussi néfaste, l’éclairage doit aller dans le même sens que la caméra, tout comme pour un appareil photo, une prise de vue avec l’éclairage venant de derrière donne de bons résultats, alors que si l’éclairage provient de l’arrière du sujet capté (Photo avec soleil de face), la capture donnera un sujet mal éclairé et donc sombre, l’effet est encore pire si le sujet est en mouvement.

Pour compenser cette situation, il existe des caméras avec lentille dont le qualificatif va de « Auto-Iris » à « WDR » (Wide Dynamic Range). Bien que plusieurs manufacturiers qualifient leurs produits de WDR, il y a de grandes différences dans les résultats obtenus par chacun. Fiez-vous à notre expertise.

Choix de lentille pour caméras

Il n’existe pas « une caméra » qui répond à tous les besoins, fiez-vous à notre expertise.

Précisons que le format de lentille s’exprime en millimètre d’ouverture, on peut donc avoir une lentille 4mm ou 9mm ou vari-focale (ajustable manuellement); plus le chiffre est élevé, plus on pourra voir loin. Pour vulgariser cette notion de façon très simpliste, disons qu’on reconnait bien un visage avec une lentille 4mm qui voit un sujet à 4pi, et une lentille 15 mm verra bien le même visage à 15 pi et donc avec une lentille 50 mm, à 50 pi.

En contrepartie, la largeur de la scène captée sera proportionnellement plus étroite avec une lentille 50mm qu’une lentille 4mm. On a toujours le choix entre voir « une grande scène » ou voir « plus de détails ». La notion de « détails » de l’image est aussi influencée par la résolution du capteur, c’est ici qu’entrent en jeu, les caméras « méga pixels », elles offrent plus de résolution, plus de pixels dans l’image, il est alors possible de détecter plus de détails. Par contre, plus la résolution est élevée (méga pixels), plus l’éclairage aura une influence.



Recherche